L’Europe dans le bitume

le 08/03/2012 L'AGEFI Hebdo

La dégringolade du prix du permis d’émission en C02 - autour de 9 euros actuellement contre un prix 2012 de 33 euros évoqué à Copenhague - n’est même pas le pendant d’une ambition écologique européenne. Un vote des Etats membres vient de reporter encore une fois la décision sur l’achat de pétrole et gaz issus de schistes et sables bitumineux, alors même que le péril que ces hydrocarbures font peser sur l’environnement est régulièrement dénoncé par les spécialistes. Nul besoin de s’étonner, dès lors, que le système européen d’échange de quotas de carbone soit repoussé d’un revers de main par les compagnies aériennes internationales. De quoi se consoler de la crise grecque avec laquelle se débat l’Europe : elle avait au moins pour origine lointaine un idéal, consolider la démocratie dans une communauté européenne élargie, avant un objectif mercantile mal tenu.

A lire aussi