L’essoufflement de la croissance va persister, selon l’OCDE

le 20/09/2012 L'AGEFI Hebdo

Mollesse. La morosité n’en finit pas. Selon les indicateurs avancés de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), la croissance va rester faible en zone euro tandis que le ralentissement des grandes économies émergentes, Chine, Inde et Russie, devrait se poursuivre. En effet, les indicateurs composites de la Chine et de l’Inde sont restés stables en juillet, en dessous de 100. Celui de la Russie a même reculé, passant de 99,6 en juin à 99,1. Quant à l’indicateur des pays du G7, à un niveau inchangé de 100,3, il anticipe une croissance modérée, avec une légère contraction de l’indicateur américain, passant de 100,9 en juin à 100,8 en juillet. Quant à celui de la zone euro, il demeure en dessous de la barre des 100 à 99,4. L'essoufflement des grandes économies, qu'elles soient membres ou non de l'organisation, « devrait probablement persister dans les prochains trimestres », conclut l’OCDE.

A lire aussi