L’épargne salariale de nouveau touchée par une hausse de la fiscalité

le 01/09/2011 L'AGEFI Hebdo

Récidive. L’épargne salariale est de nouveau la cible du gouvernement. Dans le cadre des mesures destinées à réduire le déficit public dévoilées le 24 août dernier, le Premier ministre François Fillon a annoncé une hausse du forfait social des sommes versées au titre de l’intéressement, de la participation et des abondements aux plans d’épargne salariale et d’épargne retraite, de 6 % actuellement à 8 % en 2012. Cette hausse de 2 points devrait rapporter 400 millions d’euros supplémentaires. Les professionnels de l’épargne salariale n’ont pas manqué de faire remarquer qu’une fois de plus, les pouvoirs publics prenaient des mesures allant à l’encontre de son développement, et de rappeler que l’objectif initial du partage de la création de valeur et de diffusion de l’épargne justifiait un traitement social et fiscal différent de celui d’un salaire.

A lire aussi