L'écart d'inflation entre l'Allemagne et la France se creuse

le 18/04/2013 L'AGEFI Hebdo

Compétition. Considérée comme un point fort de l'économie allemande, l'inflation moins élevée outre-Rhin que dans les autres pays de la zone euro n'est plus qu'un souvenir. En mars, l'indice des prix à la consommation en glissement annuel en France s'est accru de 1 % dans sa définition Insee (IPC) et de 1,1 % dans sa définition européenne harmonisée (IPCH). L'inflation sous-jacente (hors tarifs publics et prix volatils) s'est établie à 0,7 %. L'indice IPCH allemand est, lui, ressorti à 1,8 % pour le même mois. L'écart se creuse avec, d'un côté, une consommation et un pouvoir d'achat en berne et, de l'autre, des ménages allemands qui découvrent les charmes des achats immobiliers et des hausses de salaires. La recherche économique de la banque Barclays prévoit pour 2014 une inflation de 1,1 % en France (en dépit de la hausse de la TVA au 1er janvier prochain) et de 2,3 % outre-Rhin. L'Italie et surtout l'Espagne, habituées jusqu'ici à des hausses de prix bien supérieures à la moyenne européenne, se retrouveront aussi, selon Barclays, sous l'Allemagne avec respectivement l'an prochain des taux d'inflation de 1,2 % et de 1 %.

A lire aussi