Rencontre avec... Edouard Cuendet, secrétaire général du Groupement genevois des banquiers privés

« L'asset management est devenu la priorité »

le 02/02/2012 L'AGEFI Hebdo

Comment se porte la place de Genève ?

La place reste attractive. Les clients continuent d'affluer, séduits par ce centre sûr, stable, aux finances publiques saines. Ce sont des éléments très importants, surtout de nos jours. Cela dit, la pression est extrêmement forte sur trois fronts : le franc fort, qui fait fondre notre masse sous gestion, la volatilité des marchés, qui induit une baisse du volume des transactions et, enfin, la vague réglementaire, qui génère une forte hausse des coûts.

Doit-on prévoir des licenciements ?

C'est une mauvaise idée. Il faut conserver les talents. Les banques l'ont compris puisqu'elles continuent d'embaucher. Mais les profils recherchés peuvent changer. Les spécialistes des marchés émergents, du Moyen-Orient et de la gestion alternative sont très demandés. L'asset management est devenu la priorité.

A lire aussi