L'avis de... Mark Mobius, président exécutif de Templeton Emerging Markets Group

« L’Afrique représente une destination d’investissement intéressante »

le 18/07/2013 L'AGEFI Hebdo

Quel est votre sentiment sur les pays émergents les plus matures ?

Certains grands marchés, comme l’Afrique du Sud, la Corée du Sud, la Russie, la Chine et le Brésil, ont cédé du terrain entre janvier et avril. L’abaissement des prévisions de croissance du PIB n’a en effet pas été très favorable et les pays dotés d’importantes matières premières ont été doublement touchés entre dégradation des perspectives et hausse des coûts de production. En Chine, les autorités ont durci leur politique monétaire et restreint les achats de biens immobiliers. En outre, l’évolution de la situation politique et boursière au Brésil, en Inde et en Russie laisse penser que les autorités s’orientent vers des politiques moins favorables aux actionnaires. Néanmoins, nous pensons que la plupart des difficultés qui ont pesé sur la performance des principaux marchés émergents ces derniers mois ne devraient pas avoir un impact durable.

Et sur les pays frontières ?

Ces « marchés émergents du futur » bénéficient d’une croissance solide et n'ont pour la plupart pas les problèmes d'endettement (public et privé). De plus, par rapport à leurs homologues émergents plus matures, les marchés frontières sont plutôt délaissés par les analystes et nous pensons que ce manque de connaissances pourrait conduire les investisseurs à les sous-évaluer et créer des anomalies de valorisation.

Sur quels pays, secteurs, valeurs… misez-vous dans votre fonds ?

Grâce à leur développement, les marchés frontières ont continué à augmenter leurs investissements dans les infrastructures, ce qui crée des opportunités dans les secteurs de la construction, du transport, de la banque-finance et des télécommunications. De nombreux pays frontières sont de grands producteurs de matières premières telles que le pétrole, le gaz et les métaux précieux, de sorte qu'ils devraient bénéficier de la croissance de la demande mondiale pour ces ressources. L'accélération de la consommation pourrait conférer à ces pays un important pouvoir d'achat et la capacité à stimuler la croissance au travers des dépenses des ménages. Parmi les thèmes d'investissement, nous parions donc sur la poursuite du développement des entreprises exposées à l'essor de la consommation. De nombreuses opportunités existent sur les marchés frontières du monde entier, mais l’Afrique représente selon nous une destination d’investissement intéressante. Notre fonds est principalement investi au Nigeria, au Kazakhstan et en Arabie Saoudite, et dans les secteurs de la finance (banques commerciales), de l’énergie et des télécommunications.

A lire aussi