L’activité dans le secteur privé continue de reculer en France, selon l’indice PMI Markit

le 27/02/2014 L'AGEFI Hebdo

 L’indice PMI Markit pour la zone euro de février indique que la reprise économique se poursuit à un rythme soutenu, « 

la plus forte période d’expansion depuis le premier semestre 2011. » A l’échelle nationale, rien de neuf, « l’Allemagne reste le moteur de la croissance tandis que la France se maintient en zone de contraction », avec une quatrième baisse mensuelle de l’activité. Pourquoi « la France est-elle systématiquement en retard sur les autres pays européens ? », se demande Philippe Waechter, directeur de la recherche de Natixis AM. L’économiste souligne que « le signal de l’enquête n’est plus forcément pertinent », car « le lien entre cette enquête et les mesures de la productivité de l’économie française s’est détendu » . Jusqu’en 2008, les deux mesures sont bien ajustées ; l’enquête est alors un bon indicateur avancé de la productivité de l’économie française, explique Philippe Waechter. Mais après la rupture de 2009-2011, « les deux profils ne présentent plus du tout la même cohérence ». Conclusion : l’enquête envoie un signal un peu trop pessimiste.

A lire aussi