L'accord du 25 mars

le 04/04/2013 L'AGEFI Hebdo

-Liquidation de Laïki, Banque populaire de Chypre. La résolution inclut la participation des actionnaires, de tous les créanciers et des dépots supérieurs à 100.000 euros.

-Laïki est scindée en deux : une bad bank financée par les dépôts non garantis gelés dans l'attente de la revente progressive des actifs toxiques. Les actifs sains sont transférés à Bank of Cyprus (BoC), avec les dépôts inférieurs à 100.000 euros et 9 milliards de liquidités ELA, le programme d'urgence de la BCE.

-BoC est recapitalisée par la conversion de 37,5 % des dépôts de plus de 100.000 euros en actions et la mise à contribution des actionnaires et des créanciers.

-Le gouvernement chypriote s'engage à ramener la taille du secteur bancaire à la moyenne de la zone euro (350 % du PIB) contre plus de 800 % avant la crise.

-L'impôt sur les sociétés passe de 10 % à 12,5 %. L'Etat s'engage à taxer les revenus du capital et à engager un programme de privatisations.

-Un accord de rééchelonnement à 2021 du prêt russe de 2,5 milliards d'euros (taux de 4,5 %) octroyé en 2001 et à échéance en 2016, doit être négocié avec Moscou

A lire aussi