L'accés au crédit reste difficile en zone euro

le 02/05/2013 L'AGEFI Hebdo

Rareté. La masse monétaire continue de décroître dans la zone euro. L'agrégat M3 a diminué de 5 milliards d'euros en mars et son taux de croissance est passé de 3,1 % en février à 2,6 % en mars, indique la Banque centrale européenne (BCE). Dans les contreparties à M3, les prêts au secteur privé diminuent de 0,3 % sur un an. Parmi eux, les prêts aux entreprises ont baissé de 1,3 %. La Bank Lending Survey (BLS) d'avril également publiée par la BCE indique une baisse du nombre de banques resserrant leurs conditions d'octroi de crédit aux entreprises (solde net de 7 % contre 13 % lors du précédent sondage). L'enquête montre que le crédit aux ménages et aux entreprises reste déprimé, les banques faisant preuve de pessimisme sur les perspectives économiques et la capacité des emprunteurs à rembourser leurs dettes. Une troisième étude de la BCE consacrée à l'accès des PME au financement (Survey of Access to Finance on SME) signale une détérioration de la disponibilité des crédits bancaires avec de fortes disparités régionales : à une dégradation en Espagne et en Italie répond une amélioration en Allemagne.

A lire aussi