Jungle financière

le 18/04/2013 L'AGEFI Hebdo

Cela n’est pas nouveau, mais cela fait toujours sourire les spécialistes de la finance… Les Chimpanzés (pas de vrais primates, mais tout bonnement le hasard) seraient plus forts que les financiers ! Des chercheurs de la Cass Business School de Londres ont ainsi découvert que des indices boursiers constitués aléatoirement par des « chimpanzés » via une simulation informatique auraient produit de meilleurs résultats corrigés du risque que des indices pondérés par capitalisation boursière au cours des quarante dernières années. Mieux, la quasi-totalité des 10 millions de chimpanzés-gestionnaires de fonds ont réalisé de meilleures performances que les indices pondérés par capitalisation… et les chercheurs de conclure : « Nous devrions peut-être comparer les performances de nos gestionnaires de fonds à celles de chimpanzés plutôt qu’à des indices pondérés par capitalisation ! » On aurait pu aussi décider de revoir le bonus des gérants…

A lire aussi