Les JO de Londres, un coup de fouet provisoire

le 10/05/2012 L'AGEFI Hebdo

Retombées. Les Jeux olympiques d’été de Londres seront sans aucun doute une belle occasion de s’adonner à de grandes opérations de marketing pour les entreprises britanniques. Cependant, selon une étude de Moody’s, les bénéfices de cet événement devraient être de courte durée, donnant seulement un coup de fouet provisoire aux résultats des sociétés sponsors. L’hôtellerie en profitera dans l’immédiat, mais elle devra s’attendre à un chiffre d’affaires moins important au cours de l’exercice suivant, en 2013. Par ailleurs, lorsque les projets d’infrastructures destinés aux Jeux seront achevés, d’autres secteurs encore, comme la construction, pourraient être affectés par un ralentissement. « Nous pensons que les Jeux olympiques ne devraient pas accroître l’activité de l’économie britannique de façon substantielle et que les effets sur le PIB britannique du développement des infrastructures a déjà été ressenti », commente Richard Morawetz, vice-président et credit senior officer de Moody’s Corporate Finance Group. La tenue des Jeux ne devrait donc pas être un catalyseur de rehaussement des notations de crédit des entreprises.

A lire aussi