Le Japon demeure le premier créditeur net du monde

le 24/10/2013 L'AGEFI Hebdo

Transition. Stimulées par le dynamisme de la demande intérieure, les importations progressent de 16,5 % en septembre (sur douze mois), tandis que les exportations augmentent de « seulement » 11,5 %. Le déficit commercial japonais de septembre ressort à 1.091 milliards de yens (2,7 % du PIB), sans pour autant remettre en cause l’équilibre de sa balance courante. Standard & Poor’s estime que le surplus de la balance courante japonaise de 2013 devrait être comparable à celui de 2012, un peu inférieur à 1 % du PIB. Les actifs extérieurs nets du pays sont estimés à 290 % de ses recettes de compte courant pour la fin 2013. Les réserves d’or et de change du pays dépassent 1.000 milliards de dollars. Les secteurs financier et privé (entreprises et ménages combinés) sont des créanciers externes.

A lire aussi