Irish whistle

le 20/03/2014 L'AGEFI Hebdo

Jeudi 13 mars, à l'approche de la Saint-Patrick, le Trésor irlandais fêtait son grand retour sur les marchés financiers. C'était la première adjudication (précédemment, il avait recours à des émissions syndiquées) depuis septembre 2010, une obligation à 10 ans d'un montant d'un milliard d'euros. D'un rendement de 2,967 %, elle a été sursouscrite 2,9 fois. Un vrai succès. Deux heures plus tard, Dublin annonçait une chute impressionnante du PIB pour le quatrième trimestre 2013 de 2,3 % T/T (le consensus attendait + 0,4 % !), soit une contraction de 0,3 %sur l'ensemble de l'année. On peut toujours dire que le PNB, qui exclut les activités des multinationales qui ont leur siège dans le pays, a progressé de 3,4 %, les statistiques du beau pays d'Irlande jouent un drôle d'air de flûte. Ce qui est certain, c'est que nous savons pourquoi les chiffres du PIB ont été publiés après l'adjudication.

A lire aussi