Les investisseurs s'entichent de la dette d'entreprise

le 19/05/2011 L'AGEFI Hebdo

La nouvelle mode est d’investir dans la dette émergente d’entreprise. « C’est parmi les ‘best-sellers’ des derniers mois », commente Bernard Aybran, directeur de la multigestion d’Invesco Asset Management. Cette démarche permet aux investisseurs de diversifier leurs placements. Xavier Linsenmaier, gérant zone Asie-Japon d’Acropole Asset Management, explique que « les obligations se sont renchéries aux Etats-Unis et en Europe. Par conséquent, les gestionnaires sortent des zones chères et se tournent vers l’Asie via des fonds directionnels ou des ‘hedge funds’ ». Ceux-ci profitent en outre d’un marché primaire actif. « Les valorisations sont soutenues par les flux, observe Xavier Linsenmaier. Il y a eu 3 milliards d’émissions en dollars en avril, contre 17 milliards de dollars de remboursements prévus entre avril et juin. » Ensuite, « de belles décotes sont offertes, par exemple lors de l’émission du groupe brassicole philippin, San Miguel, afin de se diversifier dans l’infrastructure et l’électricité ». Le gérant d’Acropole remarque aussi que les flux vers les obligations convertibles s’étoffent : « Elles bénéficient de faibles perspectives de défaut et continuent de s’apprécier. »

A lire aussi