Les investisseurs institutionnels craignent un choc un extrême

le 04/10/2012 L'AGEFI Hebdo

Sous pression. Les investisseurs institutionnels sont tendus ; 71 % d’entre eux jugent « très probable » ou « probable » qu’un événement majeur impliquant un risque extrême se manifestera sur les marchés au cours des douze prochains mois, selon une étude de State Street Global Advisors (SSgA). Le risque d’un choc extrême y est défini comme un investissement qui s’éloigne de plus de trois écarts-types par rapport à la moyenne d’une distribution normale des rendements d’investissement. La crise dans la zone euro, les perspectives de récession et le ralentissement de la croissance en Chine sont les sujets qui inquiètent le plus. Par ailleurs, seuls 20 % des institutionnels interrogés par State Street se disent « très confiants » quant à leur capacité à affronter un événement majeur.

A lire aussi