Les investisseurs en rangs serrés

le 01/12/2011 L'AGEFI Hebdo

Sous l’égide du Club des investisseurs de long terme (Caisse des dépôts et consignations), les institutionnels sont montés au créneau. Dans un manifeste pour l’investissement de long terme dans l’Union européenne signé à l’occasion des Assises nationales du financement du long terme le 17 novembre dernier, les acteurs économiques et institutionnels, investisseurs publics territoriaux, chefs d’entreprises… ont appelé à une révision drastique d’un cadre de régulation devenu de plus en plus dissuasif. D’un côté, des besoins colossaux. En France, le besoin d’investissement en infrastructures de transport pour les vingt prochaines années est évalué à 166 milliards d’euros. Au niveau européen, la Commission les évalue à plus de 1.600 milliards d’ici à 2020. De l’autre, une réglementation qui détourne les investisseurs des actifs de long terme (Solvabilité II, IFRS…). Le 17 novembre, les propositions dédiées au secteur financier visent à créer un modèle qui reconnaisse l’effet positif d’un passif de long terme (par exemple, dans le cadre d’une approche par la valeur en risque, l’évaluation pourrait éventuellement être effectuée de manière cohérente avec la duration du passif, etc.)

A lire aussi