Les institutionnels inquiets pour les trois ans à venir

le 13/06/2013 L'AGEFI Hebdo

Plus de risque. Selon une étude de Natixis Global Asset Management menée auprès de plus de 500 investisseurs gérants un ensemble de 11.500 milliards de dollars d’actifs (pour des fonds de pensions publics et privés, fonds souverains, compagnies d’assurances, etc.), les institutionnels prévoient des jours difficiles. 88 % des investisseurs institutionnels français et 68 % des investisseurs institutionnels européens s’attendent à des difficultés dans le financement de leur passif à long terme lors des trois années à venir. Plus de 90 % indiquent que la faiblesse des rendements et la baisse des performances représentent les principaux risques de portefeuille. Ils sont 70 % à penser qu’un citoyen français n’aura pas suffisamment d’actifs pour faire face à ses besoins financiers au moment de prendre sa retraite. Dès lors, la majorité des investisseurs considère que les classes d’actifs alternatives sont incontournables. De fait, 41 % des investisseurs institutionnels en France prévoient de renforcer leurs allocations dans ces classes d’actifs, 31 % ont l’intention d’augmenter leur détention de

hedge funds et 26 % souhaitent renforcer leur exposition aux investissements en infrastructures. Par ailleurs, les investisseurs français considèrent que la classe d’actifs la plus performante de 2013 sera celle des actions internationales. L’attrait des marchés émergents subsiste.

A lire aussi