Les indépendants dament le pion aux grands réseaux

le 03/03/2011 L'AGEFI Hebdo

Si les grands réseaux bancaires pleurent, les gestions indépendantes affichent au contraire un grand sourire. Dans son bilan 2010 du marché européen de la gestion, le cabinet Morningstar souligne « la montée en puissance des gérants indépendants spécialisés qui réussissent le tour de force de collecter sur toutes les classes d’actifs ». Selon ses chiffres, trois acteurs sont sortis du lot : Franklin Templeton (31,6 milliards d’euros de collecte), Pimco (21,2 milliards) et l’incontournable Carmignac (17 milliards). L’exercice 2010 a également été marqué par la percée d’autres sociétés anglo-saxonnes, telles BlackRock, Fidelity ou encore Bank of New York Mellon Asset Management (BNY Mellon AM). Ces acteurs bénéficient à plein « d’une gamme adaptée au niveau européen, fonds luxembourgeois ou irlandais, au détriment des bancassureurs utilisant souvent des fonds domestiques », avance Morningstar. Pour Frédéric Picard, directeur général d’EuroPerformance, cette problématique de l’offre est particulièrement criante sur la gestion obligataire qui, en France, est majoritairement orientée en euros. « Mais le marché s’est déplacé vers le ‘high yield’ et la dette des pays émergents, note-t-il. Or les offres des Français sont moins compétitives que celles des Anglo-saxons et des pays du Nord car, en France, notre offre produits est en retard. » 

A lire aussi