Les indépendants à la peine

le 17/11/2011 L'AGEFI Hebdo

Si les grandes banques affichent des performances très contrastées, certains grands acteurs indépendants de la gestion d’actifs ne sont guère mieux lotis. Au troisième trimestre, Henderson (photo) a ainsi vu ses encours diminuer de 9 milliards de livres, pour atteindre 65,4 milliards (76 milliards d’euros). Entre juin et septembre, la société britannique a subi près de 2 milliards de livres de rachats nets. Aberdeen Asset Management ne fait guère mieux, ses actifs sous gestion à fin août ayant baissé de 4,8 % par rapport à fin juin pour ressortir à 176,9 milliards de livres. Sur la période, les sorties nettes se sont élevées à 776 millions de livres. Quant au géant américain BlackRock, malgré un bénéfice net de 595 millions de dollars au troisième trimestre, ses encours ont diminué de 3 % sur un an et de 9 % par rapport au deuxième trimestre, à 3.345 milliards de dollars, sous l’effet principalement d’un effet de marché négatif de 303,9 milliards de dollars réparti sur l’ensemble des produits.

A lire aussi