Independance day

le 28/11/2013 L'AGEFI Hebdo

Le gouverneur de la Banque du Liban a pris l’affaire avec humour. Son établissement avait été assez content d’annoncer, le mercredi 20 novembre, l’émission en tirage limité d’un billet de 50.000 livres, à l’occasion des 70 ans de l’indépendance du Liban. L’imprimerie britannique chargée de l’impression de la nouvelle coupure n’ayant pas cru bon d’orthographier à la française le mot indépendance, le billet devient collector. Le journal L’Orient le Jour s’est étonné que l’imprimeur n’ait pas adressé, comme il se doit, avant le passage en rotatives, un bon à tirer. Comme il s’agissait des 70 ans de l’indépendance après le mandat français, il n’a sans doute pas été jugé bon de confier l’impression des 50.000 billets à une imprimerie tricolore. Mais la faute aurait sans doute été évitée !

A lire aussi