Incités à investir

le 01/12/2011 L'AGEFI Hebdo

Des offres concrètes doivent être faites aux investisseurs de long terme afin de les encourager à tenir ce rôle dans les entreprises. C’est le sentiment de Frédéric Samama (photo), président de l’Initiative de Recherche Fonds Souverains de l’Université Paris Dauphine, qui part du constat qu’« une entreprise se doit de définir une stratégie à un horizon de plusieurs années, tandis que ses actionnaires, donc ses propriétaires, sont beaucoup plus court-termistes. Aussi, il faut rémunérer l’investisseur de long terme, lui donner un 'incentive', une prime ». Il imagine ainsi que cela pourrait prendre la forme de « loyalty shares », des bons de souscriptions octroyés à des actionnaires par l’entreprise après une certaine durée de détention de ses actions. « Ce mécanisme fonctionnerait pour tous les types d'actionnaires : fonds de pension, particuliers, salariés et aussi fonds souverains qui, face au court-termisme des marchés, peuvent jouer leur rôle d'investisseurs de long terme », assure ainsi Frédéric Samama.

A lire aussi