L'avis de... Thilo Derenbach, directeur adjoint, Regis-TR (Clearstream/Iberclear)

« Il n'y aura pas de solution mondiale unique »

le 20/10/2011 L'AGEFI Hebdo

Clearstream a lancé une offre de registre de données. Pourquoi ?

L’enregistrement des transactions sur derivés OTC (de gré à gré, NDLR) va être obligatoire à partir de fin 2012. Regis-TR est une joint-venture entre Clearstream et Iberclear, le dépositaire de la Bourse de Madrid. Leur base de clientèle jointe comprend plusieurs milliers de banques dont beaucoup sont urgemment à la recherche d’une solution pour faire face à la réglementation à venir. Nous voulons les aider. Regis-TR offrira des gains opérationnels aux clients pour contrebalancer le coût induit par la réglementation. Nous prévoyons aussi d’offrir des services pour 'collatéraliser' les expositions aux dérivés OTC, ce que les régulateurs demanderont, très probablement.

Sur quelles classes de dérivés voulez-vous vous développer ?

Regis-TR sera le premier registre de transactions à lancer un service de reporting en devises, en novembre 2011. Cela complètera notre service existant sur les dérivés sur taux. Les deux instruments couvrent une proportion significative de l’ensemble des transactions sur dérivés OTC. Nous avons l’intention de fournir des services et des fonctionnalités équivalents pour les autres classes de dérivés - actions, matières premières et dérivés de crédit - avant fin 2012. Nous voulons être un fournisseur polyvalent.

La Depository Trust & Clearing Corporation (DTCC) occupe une position largement dominante. Comment comptez-vous vous imposer ?

DTCC a une position significative dans le marché des credit default swaps, mais ceux-ci sont utilisés par un petit nombre de clients. Nous sommes très différents en termes de business model et niveau de services. De même que nos clients respectifs et leurs besoins. Il n’y aura pas de solution mondiale unique pour les registres de données. Plusieurs marchés cherchent actuellement à mettre en place des solutions nationales. La concurrence entre fournisseurs mènera à de meilleurs produits et services pour les différentes catégories de clients. Le processus de sélection d’Isda (International Swaps and Derivatives Association, NDLR) ne lie pas les utilisateurs. Nous voulons les convaincre avec notre offre.

A lire aussi