L'avis de... Karim Ramdani, associé d'Alfi, cabinet spécialisé en finance de marché

« Il faut bien cibler en amont le périmètre du processus de changement »

le 06/12/2012 L'AGEFI Hebdo

Quels sont les critères à prendre en compte dans le choix d'un logiciel de gestion des risques ?

Le choix dépend de la taille de l'établissement, des volumes d’encours gérés, de la typologie des clients et du périmètre du système d'information cible à couvrir. Une entreprise qui recherche un outil d'appoint pour mieux appréhender les indicateurs de risques comme la VaR (Value-at-Risk) ou la tracking error, ou qui souhaite modéliser plus finement ses données de calcul, s’orientera vers des solutions de pur pilotage des risques comme Algorithmics ou RiskMetrics. A contrario, celle qui veut optimiser un ou plusieurs process métier, en changeant par exemple son carnet d'ordres ou son outil de suivi des positions, et qui veut aussi profiter de l’occasion pour optimiser les indicateurs de suivi des risques et la transparence accrue des portefeuilles liée à Solvabilité II, privilégiera elle des solutions de type Density, Amfine Value, Nexfi, Sophis Value ou SimCorp Dimension.

Comment apprécier le coût ?

A partir du moment où vous avez défini les objectifs métiers et la cible en matière de système d'information, vous y voyez en général déjà plus clair. Car c’est lorsque vous avez identifié les deux ou trois solutions qui vont composer votre short list que le critère du coût devient effectivement fondamental. La différence peut en effet aller de 1 à 10 entre un logiciel dédié à la gestion des risques et un progiciel front-to-back. D'où l'importance de bien cibler en amont le périmètre du processus de changement.

A lire aussi