L’avis de… Anne-Catherine Husson-Traore, directrice générale de Novethic

« Il est très difficile de traduire l’ISR en performance financière »

le 06/06/2013 L'AGEFI Hebdo

Quel regard portez-vous sur la performance des fonds ISR ?

Le mythe selon lequel la restriction de l’univers d’investissement inhérente à l’ISR constituerait un handicap de performance n’a jamais pu être démontré de manière tangible. Il est en réalité très difficile de traduire l’ISR en performance financière. La Bourse est assez éloignée des problématiques ESG (environnement, social, gouvernance, NDLR) et le cours d’une action intègre rarement sa gestion des risques environnementaux. Mesurer la performance extra-financière de l’ISR commence à se développer car cela rend l’ISR tangible en établissant un lien concret entre la gestion financière et l’économie réelle. Cela peut être un atout pour permettre au secteur financier de retrouver de la crédibilité. Toutefois, cette performance environnementale ou sociale reste difficile à évaluer tant que la communication des émetteurs sur ces sujets ne sera pas homogène, pertinente et fiable.

A lire aussi