Le hors bilan de l'Etat français mulitplié par huit en six ans

le 23/05/2013 L'AGEFI Hebdo

Non-dit. Les engagements inscrits en hors bilan de l’Etat atteignaient 3.100 milliards d’euros à la fin de 2012, soit 1,5 fois le PIB français. Ils ont été multipliés par huit depuis 2006, a indiqué Raoul Briet, président de la 1ère chambre de la Cour des comptes à l’occasion d’une audition par la commission des Finances du Sénat le 15 mai. L’essentiel de ce montant correspond aux engagements liés à la retraite des fonctionnaires, le reste étant constitué par diverses garanties apportées par l’Etat aux dépôts sur livrets réglementés, à l’assurance-crédit Coface, aux aides au logement ou encore aux garanties et aux engagements en capital apportés aux fonds de secours européens et à la banque Dexia. La forte progression du hors bilan s’explique par la baisse des taux qui a accru les engagements au titre des retraites.

A lire aussi