La hausse des importations pénalise la balance commerciale japonaise

le 26/04/2012 L'AGEFI Hebdo

Fardeau. Depuis Fukushima, le Japon a du mal à renouer avec son ancienne habitude de publier régulièrement des excédents commerciaux. Après un redressement en février, la balance commerciale japonaise est à nouveau retombée dans le rouge au mois de mars. Son déficit s’est établi 82,6 milliards de yens. La forte reprise des exportations - en hausse de 5,9 % en un an - n’a pas suffi à compenser le bond des importations de 10,5 %, lié en grande partie à l’augmentation des achats extérieurs de pétrole et de gaz. Le pays doit trouver des substituts à l’énergie nucléaire, qui représentait entre 25 % et 30 % de sa production électrique avant le 11 mars 2011. Le dernier réacteur nucléaire encore en fonction sera à l’arrêt le 5 mai. Deux réacteurs, dont la sécurité a été testée, auraient la capacité de redémarrer mais le gouvernement tient à obtenir l’aval des responsables locaux.

A lire aussi