Guerre commerciale autour des TCA

le 24/05/2012 L'AGEFI Hebdo

« L’analyse des coûts de transaction (‘transaction cost analysis’, TCA) est devenue une partie intégrante de nos services ‘best execution’ et sert de support à l’amélioration de nos algorithmes », explique Michel Kurek chez SG CIB. En Europe comme aux Etats-Unis, tous les grands brokers de même que les grands éditeurs de logiciels de trading proposent désormais « gratuitement » ce service à leurs clients. Uniquement sur leurs propres flux ? Pas forcément, mais un client a logiquement du mal à avoir l’autorisation de tous ses autres intermédiaires pour confier à un concurrent l’analyse de ses flux.

Le broker exécution ITG est quand même devenu la référence grâce à son service pionnier de TCA multi-brokers, qui s’appuie ainsi sur une large base de flux pour proposer une analyse poussée, et même désormais optimiser instantanément leur critère d’exécution « implementation shortfall » en fonction des volatilité, liquidité et spread historiques (jusque pendant l’exécution). Mais l’autre « broker agency » Instinet (Insight) a aussi, suivi d’ailleurs par Bloomberg (BTCA), lancé un service nouveau, « gratuit » même s’il se rémunère sans doute sur un minimum de flux, ne laissant pas de place à la suspicion puisqu’il s’agit d’un module que le gérant télécharge et configure lui-même. Ce service permet aussi d’analyser, en pre-trade comme en temps réel et en post-trade, les ordres que le gérant passe avec tout ou partie de ses brokers. Pour les plus grands gérants cherchant un maximum d’objectivité, l’idéal reste cependant de développer leur propre module TCA indépendant.

A lire aussi