Le G20 d’accord sur la mesure des déséquilibres économiques

le 21/04/2011 L'AGEFI Hebdo

Index. Les ministres des Finances et les gouverneurs de banques centrales du G20, réunis à Washington les 14 et 15 avril, se sont mis d’accord sur des « lignes directrices » pour évaluer les déséquilibres macroéconomiques grâce aux indicateurs définis à Paris en février (dette et déficits publics, taux d’épargne et endettement privé, balance courante). Tous les pays du G20 doivent être évalués selon quatre approches (une structurelle et trois statistiques). Ceux qui présenteront des déséquilibres « majeurs et persistants » feront l’objet d’une analyse plus approfondie, et se verront proposer des mesures correctrices à la fin de l’année. Les sept économies les plus systémiques (Etats-Unis, Chine, Japon, Allemagne, France, Royaume-Uni et Inde) sont déjà assurées d’être soumises à cette analyse. Par ailleurs, les participants ont demandé à l’OICV (Organisation internationale des commissions de valeurs) de faire des recommandations en matière de régulation des marchés de dérivés de matières premières, comme l’instauration de limites de position. Mais ils n’ont pas conclu d’accord sur la gestion des flux de capitaux.

A lire aussi