Les Français réduisent leurs placements financiers

le 16/02/2012 L'AGEFI Hebdo

Matelas. Grâce à l’immobilier résidentiel, le patrimoine des ménages français a progressé l’an passé de 4,2 % (+8,8 % en 2010), indiquent les Cahiers de l’épargne publiés par Pair Conseil. Car pour faire face à la volonté de se désendetter, à la hausse des apports dans les opérations immobilières ou encore à la fiscalisation croissante des revenus financiers, les ménages réduisent leurs nouveaux placements financiers : ils ont baissé de 0,9 % en 2011. Et ce en dépit d’un taux d’épargne global record. Le taux d’épargne financière reste en effet inférieur à 8 % du revenu disponible brut, « très en deçà de sa moyenne de long terme de 10 % » ou encore « des 12 % des années fastes 2005-2007 ». Les nouveaux placements financiers sont donc en décrue. Après avoir atteint 133 milliards d’euros en 2010, ils sont descendus à 105 milliards l’an dernier et devraient glisser vers les 100 milliards cette année, selon Pair Conseil. Au cours de l’année noire de 2008, les flux nouveaux avaient atteint 93 milliards.

A lire aussi