Les Français puisent dans leur épargne de précaution

le 28/11/2013 L'AGEFI Hebdo

En octobre, le livret A et le LDD (livret de développement durable) ont accusé pour le deuxième mois une décollecte de 1,54 milliard d’euros (dont 1,44 milliard pour le seul livret A) après un recul de 2,08 milliards en septembre (pour des encours de 362 milliards à fin octobre). Le ralentissement des dépôts des épargnants était visible depuis mai et la baisse du taux de rémunération du livret à 1,25 % en août a fait basculer ce ralentissement en décollecte. Néanmoins, depuis le début de l’année la collecte nette est positive à 19,4 milliards grâce à un mois de janvier tonitruant. En effet, le plafond du livret A a été relevé de 50 % en deux fois, en octobre 2012 (collecte de 21,3 milliards !) puis en janvier 2013 (collecte de 10,9 milliards). Celui du LDD a été doublé en octobre 2012 (collecte de 13,94 milliards !). En principe,

le plafond du livret A doit être relevé à nouveau de moitié en 2015 et 2016. La baisse du taux des livrets, mais aussi un pouvoir d’achat en baisse, affecté par la crise économique et l’alourdissement des prélèvements fiscaux et sociaux, ont eu raison des vélléités d’épargne. La désinflation actuelle devrait donner lieu, selon la formule de calcul, à une nouvelle baisse de la rémunération en février prochain. Toutefois, l’indice des prix recevra un coup de pouce avec la hausse du taux de TVA en début d’année. Par ailleurs, « il est probable que le gouvernement n’applique pas la formule mathématique compte tenu de la proximité des élections municipales », souligne Philippe Crevel, secrétaire général du Cercle des épargnants.

A lire aussi