Les frais des « hedge funds » dans le collimateur

le 09/02/2012 L'AGEFI Hebdo

L’année 2011 est d’autant plus amère pour les investisseurs en gestion alternative que le niveau des frais reste, lui, toujours élevé. En général, ces fonds chargent leurs clients de 2 % de frais de gestion et de 20 % de frais de surperformance. A cela s’ajoutent ceux encaissés par les fonds de hedge funds de 1,5 % et 10 % respectivement ou ceux prélevés par les plates-formes de distribution (managed accounts), le cas échéant. « Certes, c’est trop élevé compte tenu des performances actuelles, relève un acteur du secteur. Toutefois, ces rendements faibles poussent les ‘hedge funds’ à baisser leurs frais. Ainsi, les frais de gestion sont aujourd’hui en moyenne de 1,57 %. » En outre, le high watermark (plus haut atteint par le fonds pour un investisseur donné) limite la possibilité pour les fonds de prélever des frais de performance. Ces derniers ne sont plus collectés tant que ce niveau n’est pas à nouveau dépassé. Actuellement, 30 % des fonds seraient en dessous et ne les prélèveraient donc pas. Les consultants commencent à prendre une part importante sur ce marché au détriment des fonds de fonds. Ils permettent aux institutionnels d’investir directement dans les hedge funds en délégant la due diligence et une partie de la sélection des fonds, avec des frais plus faibles.

A lire aussi