Fragmentation bancaire

le 09/01/2014 L'AGEFI Hebdo

La lutte contre la fragmentation financière des banques centrales de l'Union européenne, au premier rang desquelles la Banque centrale européenne (BCE), s'annonce longue. La « désunion » monétaire entre le Nord et le Sud s'immisce dans tous les recoins, à commencer par les maisons des banquiers centraux. L'éventail des salaires des gouverneurs et présidents des augustes institutions recèle des inégalités de traitements que peu de professions toléreraient. Quand Mark Carney de la Banque d'Angleterre s'octroie 572.000 euros (480.000 livres, selon les chiffres 2012 d'European Voice), le Belge Luc Coene, 537.000 euros, l'Allemand, Jens Weidmann 410.000 euros, le Croate Boris Vucic déclare... 46.000 euros net. Comme d'habitude, la France se distingue avec une absence de transparence qui confine au ridicule. European Voice estime les revenus du gouverneur de la Banque de France à 200.000 euros puisqu'indexé sur la rémunération du vice-président du Conseil d'Etat, la plus haute rémunération de la fonction publique, paraît-il.

A lire aussi