Fonds immobiliers - Axa Real Estate ambitionne la plus importante levée d’Europe

le 14/06/2012 L'AGEFI Hebdo

Axa Real Estate attend 1,5 milliard d’euros

L’établissement français est en cours de commercialisation d’un fonds immobilier d’actifs mixtes (bureau, logistique, commerce…) situés en Europe, dont l’objectif de levée de capitaux est actuellement le plus ambitieux : 1,5 milliard d’euros. Il prend donc la tête du classement Preqin des véhicules européens en cours de levée. Sa stratégie s’inscrit dans des sous-jacents « core », « core plus », autrement dit des immeubles de premier plan ou légèrement risqués (taux de vacance conjoncturel…). Juste derrière lui se positionne Orion Capital Managers avec son quatrième véhicule nommé Orion European Real Estate (OEREF) IV. Fonds opportuniste, il vise 1,3 milliard d’euros. Depuis 1999, les fonds OEREF ont investi près de 3 milliards d’euros en Europe, dont près de 70 % en France, dans tous types d’actifs, majoritairement des bureaux, mais aussi de la logistique, des centres commerciaux, des parcs d’activités, des hôtels... A la troisième place du podium figure Perella Weinberg Real Estate Fund II de l’anglo-saxon Perella Weinberg Partners, avec des capitaux visés de 1,2 milliard d’euros. Il s’agit du second fonds de cette société de private equity,celui-ci comme le précédent optant pour une stratégie opportuniste, sur tout type de biens.

Attrait pour les marchés émergents : un milliard supplémentaire

Au total, sur la zone européenne, pas moins de 105 fonds ont été récemment fermés selon Preqin, soit un objectif cumulé de levées de fonds de 38,7 milliards dollars. C’est moins que les 255 fonds nord-américains et leurs objectifs affichés de 96,6 milliards de dollars, mais davantage que les véhicules qualifiés de « reste du monde », Asie en tête, au nombre de 90 et qui ont clos moyennant un objectif agrégé de 29,9 milliards de levée de capitaux

A noter toutefois l’évolution de la demande pour les fonds exposés aux pays émergents. Certes, les levées de fonds ont sévèrement décliné en passant de 34,2 milliards de dollars réalisés par 77 fonds clos en 2008 à 7,5 milliards levés par quelque 33 véhicules fermés en 2011. Néanmoins, 2011 est à comparer avec 2010 dont la collecte sur cette zone était de 6,6 milliards seulement (voir le graphique). Plus précisément, certaines régions ont connu une désaffection comme les produits orientés sur l’Inde qui n’ont levé que 800.000 et 700.000 dollars en 2010 et 2011, à comparer aux 5,4 milliards de dollars de 2007. A l’inverse, la Chine attire les investisseurs avec 3 milliards de capitaux levés en 2011, un niveau proche de son record de 2008 à 5,4 milliards de dollars, au même titre que l’Amérique latine dont les sept fonds spécialisés et fermés l’an dernier ont atteint les 3 milliards de dollars. Au plus haut du marché (2008), l’Amérique latine avait attiré 3,6 milliards au travers de huit véhicules dédiés à la zone, soit 40 % des levées par les fonds focalisés sur les marchés émergents. Preqin relève que pas moins de 87 véhicules tournés vers les pays émergents sont actuellement en cours de commercialisation pour une taille visée agrégée de 28,1 milliards de dollars.

A lire aussi