Les fonds d'investissement font dériver le marché de l'art contemporain

le 24/10/2013 L'AGEFI Hebdo

Spéculation. Artprice.com vient de publier son rapport 2012-2013 sur le marché de l'art contemporain. L'importance de ce dernier dans le marché de l'art global s'accroît d'année en année. Sur un marché annuel total de plus de 8 milliards d'euros (doublement en quatre ans), le contemporain a franchi le cap du milliard d'euros (13 % des produits des ventes) au détriment du moderne, et pèse bien plus désormais que l'ancien ou le XIXe siècle. A côté des grandes fortunes, notamment des pays émergents, le marché du contemporain est porté par des fonds d'investissement spécialisés. Conséquence, en dépit d'une prise de risque importante, les volumes s'envolent et les prix avec eux, « 

procurant un taux de rendement impressionnant par rapport aux actifs financiers ». C'est à New York que les affaires se jouent avec un record de chiffre d'affaires de 354 millions de dollars (+56,6 % en un an), sur des artistes essentiellement américains et chinois. Le trio de tête (Basquiat, Jeff Koons et et Christopher Wool) a enregistré 228 millions d'adjudications sur douze mois, dont 135 millions pour Basquiat (nettement au-dessus d'enchères de Monet ou de Picasso). L'hyperinflation touche aussi les commissions, souligne Artprice.

A lire aussi