« Fish and Pigs »

le 14/03/2013 L'AGEFI Hebdo

En matière culinaire, le bœuf peut parfois se transformer en cheval. En matière de dette, c’est le poisson qui prend la place du cochon. Finis les PIGS* (acronyme fort sympathique dont les journalistes anglo-saxons avaient affublé les pays endettés de l’Europe du Sud), voilà les FISH, a récemment plaisanté un gérant d’ING IM lors d’une conférence devant un parterre d’investisseurs dans un célèbre restaurant de poisson parisien. FISH comme France, Italie, Espagne (Spain en anglais) et Hollande. Ce serait désormais les quatre maillons faibles de la zone euro. Or ce genre de poisson pèse très lourd et pourrait donner quelques sueurs froides aux investisseurs qui n’en ont décidément pas terminé avec ce drôle de bestiaire.

*Portugal, Italie, Grèce, Espagne.

A lire aussi