Le financement des subventions se fait attendre

le 15/11/2012 L'AGEFI Hebdo

Le dernier plan de relance annoncé par le gouvernement contient des mesures destinées à épauler la nouvelle politique énergétique lancée en septembre. Parmi ces dernières, des subventions de plus de 105 milliards de yens doivent être dépensées afin de promouvoir l'utilisation de diverses énergies renouvelables. Cependant, leur financement peine à être voté. « Le budget et la loi concernant son financement sont votés séparément, explique Raymond Van Der Putten, économiste de BNP Paribas. Le budget peut tout à fait être approuvé sans que son financement le soit. Son approbation nécessite, en cas de rejet à la Chambre haute, dominée par l’opposition, une majorité de deux tiers des voix à la Chambre basse, tandis que pour le budget, une simple majorité suffit. » Or, jusqu’à présent, les voix en faveur du financement budgétaire de l’exercice qui finit en 2013 n’étaient pas suffisantes. Lueur d’espoir, le parti au pouvoir et son opposition sont en train de trouver un accord et, il se pourrait bien qu’en définitive, les dépenses budgétaires prévues pour la fin de l’année soient honorées.

A lire aussi