La finance non régulée pèse 71.000 milliards de dollars

le 21/11/2013 L'AGEFI Hebdo

Le Conseil de stabilité financière (FSB) vient de publier son troisième rapport sur les activités de la finance parallèle (shadow banking), un document statistique faisant le point sur le développement des intermédiaires financiers non bancaires à l'exclusion des compagnies d'assurance, des fonds de pension et des institutions publiques financières. La finance non régulée représente le quart des actifs financiers totaux et équivaut à la moitié des actifs du système bancaire. En taille, cela représente 117 % du PIB agrégé (20 pays et zone euro) à fin 2012 (125 % en 2007). La progression est néanmoins de 6 points de PIB par rapport à la fin de 2011 ; le FSB soulignant que cette progression doit être attribuée pour une large part à la hausse des marchés financiers. En volume, le périmètre du shadow banking tel que défini par le FSB s'est accru de 5.000 milliards de dollars en 2012 pour totaliser 71.200 milliards fin 2012. Au classement par pays, les Etats-Unis arrivent en tête avec 26.000 milliards d'actifs, devant la zone euro (22.000 milliards) et le Royaume uni (9.000 milliards). En 2012, ce sont les principaux pays émergents qui ont enregistré la croissance la plus forte de la finance de l'ombre.

A lire aussi