Federal Finance prêt à se structurer autour des institutionnels

le 17/02/2011 L'AGEFI Hebdo

La société de gestion d’Arkéa vient de débaucher Sébastien Barbe de chez Rothschild & Cie pour lui confier à terme les rênes de Schelcher Prince Gestion.

Le passage de relais est assuré. En juillet prochain, Federal Finance devrait détenir 51 % de Schelcher Prince Gestion (SPG), connue pour sa spécialisation sur les marchés du crédit et des obligations convertibles. Son PDG-fondateur, Christian Prince, 67 ans, quittera alors ses fonctions. Il devrait être remplacé par Sébastien Barbe qui vient de fêter ses 39 ans. Promu il y a peu gérant de Rothschild & Cie, ce dernier en a structuré et développé le pôle de gestion obligataire. Un gage pour l’avenir de SPG qui a vocation à être détenu à 85 % par Federal Finance (groupe Crédit Mutuel Arkéa), aux côtés des collaborateurs. Après plus de six mois de « conversations » avec Christian Prince et Frédéric Laurent, président des directoires de Federal Finance, sa nomination a été annoncée le 10 février. « Sébastien Barbe est recruté par Federal Finance et détaché chez Schelcher Prince Gestion comme directeur général délégué, précise Frédéric Laurent. La création de cette fonction aux côtés de Christian Prince est prévue depuis notre prise de participation (de 34 % NDLR) il y a sept mois. » Devenant majoritaire, Federal Finance sortira par ailleurs du capital de Schelcher Prince Patrimoine & Investissements (SPPI), filiale de SPG (à 49 %) dédiée à la gestion privée.

Pour la société de gestion d’Arkéa, « ce sera une étape très structurante », souligne Frédéric Laurent. Avec SPG, la brestoise se dote de savoir-faire et de produits différents des siens. Dès lors, « les deux marques resteront. Les douze collaborateurs parisiens aussi, y compris Hubert Lemoine, l’expert obligation convertible de Schelcher Prince Gestion », ajoute-t-il. Sébastien Barbe n’aura pas de responsabilité directe dans la gestion de fonds, comme c’était le cas chez Rothschild & Cie. « Parmi les fonds convertibles, Rothschild partage avec Schelcher Prince (Elan Convertibles Europe et Schelcher Prince Convertibles Global Europe) les premières places en performance sur cinq ans, s’amuse le nouveau directeur général délégué. Schelcher Prince Gestion est une très belle boutique que je connais bien et qui a tout pour se développer. » L’actionnaire lui a fixé l’objectif de porter ses encours à 4 milliards d’euros. « A mon arrivée chez Rothschild & Cie Gestion il y a douze ans, je gérais seul 300 millions d’euros, rappelle-t-il. Désormais, ce sont 6 milliards d’euros qui sont gérés par l’équipe de neuf personnes dont j’avais la responsabilité. »

Complémentarité

Federal Finance et SPG totalisent aujourd’hui « plus de 33 milliards d’euros d’actifs gérés, indique Frédéric Laurent, avec un objectif de 50 milliards d’euros d’encours à horizon 2015 ». En juillet dernier, sa société comptabilisait plus de 30 milliards d’euros d’encours, SPG près de 2 milliards. « Schelcher Prince Gestion a enregistré une très bonne collecte brute, mais a aussi souffert des rachats Agirc-Arrco : il a soldé l’année avec un flux net de 100 millions d’euros. Pour Federal Finance, le second semestre 2010 a été un peu en retrait par rapport à celui de 2009 ou au début de l’année. D’une collecte de 1,5 milliard d’euros sur les OPCVM monétaires en 2009, on est passé à 350 millions l’an dernier. Outre les taux bas, l’activité bancaire sur l’épargne bilancielle nous a affectés. » La complémentarité de SPG devrait donc constituer un atout. « Cette alliance doit nous permettre de nous développer, la cible majeure restant les grands comptes et les institutionnels », insiste le président des directoires.

Synergies

Ce rapprochement doit en outre permettre des synergies. Les fonctions supports, externalisées par SPG, rentreront progressivement dans le giron de Federal Finance. Par ailleurs, tandis que la direction commerciale de SPG est composée de deux collaborateurs, « nous disposons depuis un an d’une cellule structurée de trois personnes qui sera susceptible de proposer les produits de Schelcher Prince Gestion ou de répondre à des offres conjointes avec Federal Finance », remarque Frédéric Laurent. Enfin, si les produits de SPG « ne sont pas adaptés à la clientèle des réseaux d’Arkéa, ils sont distribués par la Banque privée européenne (BPE), le courtier Fortuneo ainsi que la plate-forme dédiée aux conseillers en gestion de patrimoine Vie+ depuis le début de l’année », ajoute-t-il. De quoi justifier d’autres opérations « si elles sont complémentaires en termes d’expertises ou de canaux de distribution », note le patron de Federal Finance.

A lire aussi