Fannie Mae et Freddie Mac, le boulet de la crise

le 06/09/2012 L'AGEFI Hebdo

Comment se débarrasser de Fannie Mae et de Freddie Mac, les agences de refinancement des crédits immobiliers, nationalisées en septembre 2008 ? Démocrates et républicains sont d’accord sur l’objectif, mais la tâche est difficile. Les deux mastodontes garantissent près de 90 % des prêts immobiliers. Le Trésor a décidé mi-août que désormais, leurs profits lui seraient entièrement reversés, de manière à ce qu’elles ne puissent pas « reconstituer leur capital et revenir sur le marché sous leurs anciennes formes ». Fannie Mae est dans le vert depuis deux trimestres, et Freddie Mac depuis trois trimestres, mais sur les 188,4 milliards de dollars reçus depuis 2008, elles n’ont remboursé que 45,7 milliards. En outre, les deux agences doivent réduire leurs portefeuilles d’investissements de 15 % chaque année, contre 10 % auparavant. En février, la Federal Housing Finance Agency a présenté un plan stratégique pour permettre aux investisseurs privés de remplacer Fannie Mae et Freddie Mac, notamment en aidant à la création d’une plate-forme de titrisation unique. Il reste à savoir s’ils sont prêts à revenir sur le marché.

A lire aussi