Face au trompe-l'œil

le 07/11/2013 L'AGEFI Hebdo

Il y a toujours deux façons d’examiner les statistiques. La première est de les absorber telles que présentées. Si l’on regarde le dernier rapport de l’AIMA, l’Alternate Investment Management Association, en collaboration avec le Managed Funds Association et KPMG International, on ne peut que se féliciter de l’effort des hedge funds à se plier à la réglementation. Les fonds alternatifs de petite taille ont investi en moyenne 700.000 dollars en compliance, ceux de taille moyenne 6 millions de dollars, et les gros 14 millions. Conclusion, l’industrie des hedge funds a fait un sérieux et coûteux travail de mise en conformité avec AIFM, Fatca, Emir… Pour un total de 3 milliards, soit 7 % de leurs coûts opérationnels. Qui pourrait encore parler de shadow banking incontrôlé ? On peut aussi analyser ces chiffres sous un autre angle : 3 milliards, c’est bien peu au vu des 2.000 milliards d’encours de l’industrie, soit 1/10e de 1 % des encours. Sachant que les managers se reversent 2 % des encours plus 20 % des profits…, c’est plutôt une goutte d’eau dans l’océan.

A lire aussi