Extravagances ampoulées

le 05/12/2013 L'AGEFI Hebdo

L’organe anti-corruption du Parti communiste chinois a pris la peine de bien détacher chaque mot afin d’être sûr de se faire comprendre. La « bureaucratie abusive » est une notion un peu vague mais elle est au cœur des préoccupations du nouveau président de la république Xi Jinping. Et donc, en langage articulé, les fonctionnaires sont priés de réduire la durée des réunions, de supprimer les cérémonies de bienvenue jugées dispendieuses et d’abandonner les discours creux et ampoulés. Selon la Commission centrale d’inspection disciplinaire (tout un programme festif que cette appellation), 5.000 fonctionnaires ont déjà été punis pour usage abusif de véhicules officiels et 903 pour l’organisation d’événements « extravagants », ce dernier adjectif pouvant laisser rêveur. Ce qu’il y a de sûr, c’est que la communication « creuse et ampoulée » peut désormais regarder dans le rétroviseur ses plus belles années d’emploi.

A lire aussi