Les Européens accroissent leur épargne dans un contexte de baisse du revenu réel

le 10/05/2012 L'AGEFI Hebdo

Rigueur. En moyenne, les ménages de la zone euro ont accru leur épargne à fin 2011, indique un document de l’office statistique Eurostat. Leur taux d’épargne a atteint 13,7 % de leur revenu disponible brut (RDB) au quatrième trimestre 2011. Cette hausse intervient pourtant dans un contexte de baisse des revenus ; le RDB en termes réels étant littéralement laminé depuis les débuts de la crise financière. L’explication d’une hausse du taux d’épargne parallèle à une baisse des revenus se trouve dans la baisse des dépenses de consommation (-0,7 % au quatrième trimestre) plus rapide que celle des revenus (-0,4 %). Quant au recul du revenu réel, observe Eurostat, il s’explique par une progression du revenu nominal (+0,3 %) plus lente que la hausse des prix à la consommation (+0,7 %). L’augmentation des salaires nominaux étant elle-même imputable pour l’essentiel « aux contributions positives des prestations sociales ». La rémunération des salariés et les revenus de la propriété connaissent en revanche une faible progression, elle-même annulée par l’impact négatif du relévement des impôts.

A lire aussi