Europe, la stagnation est en vue

le 22/09/2011 L'AGEFI Hebdo

Marasme. La croissance du PIB de l’Union européenne devrait stagner d’ici à la fin de l’année et atteindre 1,7 % en 2011 (1,6 % dans la zone euro) en raison du ralentissement de la demande intérieure comme extérieure, selon les nouvelles prévisions intermédiaires de la Commission européenne, revues à la baisse par rapport à celles élaborées en mai. L’Union devrait croître de 0,2 % au troisième et au quatrième trimestre, et la zone euro de 0,2 % et 0,1 % sur ces périodes (moins un quart de point de pourcentage pour les deux régions). « L’économie mondiale a connu un ralentissement et les espoirs que la crise de la dette souveraine se dissipe progressivement ont été déçus, note la Commission. Les risques sur la croissance restent défavorables. » Les projections de croissance ont été revues à la baisse pour la France (à 1,6 % en 2011, contre 1,8 % selon la dernière estimation et 1,75 % anticipé par le gouvernement), pour le Royaume-Uni (1,1 % contre 1,7 %), mais à la hausse pour l’Allemagne (2,9 % contre 2,6 %). L’inflation devrait donc naturellement se tasser plus rapidement que prévu, à 2,5 % dans l’Union sur l’année.

A lire aussi