Euroleverage

le 03/05/2012 L'AGEFI Hebdo

Après avoir emmené l’économie grecque au fond du trou, l’économie espagnole dans une profonde récession et quelques autres pays comme le Portugal, les Pays-Bas ou l’Italie, au bord du précipice, les décideurs européens sont en train de concocter, nous dit la rumeur, un plan de croissance européen qui serait financé par le biais de la Banque européenne d’investissement (BEI) pour une dizaine de milliards d’euros ou sur les 12 milliards restants du Fonds européen de stabilité financière (FESF). Quelle que soit l’option retenue, elle sera utilisée avec un fort effet de levier pour permettre d’injecter environ 200 milliards dans différents secteurs d’activité. A ce stade, on ne connaît pas la répartition par pays de cette manne, un sujet qui ne devrait pas manquer de susciter moult débats et controverses. Une chose est sûre, ce plan de soutien reposera sur un fort effet de levier auprès d’investisseurs privés et des marchés financiers. Comme quoi il est difficile de se débarrasser des vieilles recettes.

A lire aussi