ETP - iShares préserve sa première position

le 05/07/2012 L'AGEFI Hebdo

Lyxor décroche

En mai, iShares, indétrônable, se maintient en tête du classement des plus importants promoteurs d’ETP (exchange-traded products) au monde, avec une part de marché de près de 38 %, soit un actif sous gestion de 627 milliards de dollars. Néanmoins, sur les cinq premiers mois de l’année, la filiale de BlackRock voit sa part de marché se replier de 0,5 %. En deuxième position, loin derrière, figure State Street Global Advisors. La maison de gestion spécialisée dans l’indiciel pèse pour plus de 17 % du marché avec un actif géré de 283 milliards. Vanguard clôt ce podium avec des actifs sous gestion de 201 milliards de dollars et 12 % du marché. Collectivement, les trois premiers acteurs représentent 69 % des actifs gérés et les dix premiers établissements, 83 %.

A la sixième place du classement, le français Lyxor, spécialiste de la réplication synthétique, cède un peu plus de terrain. Perdant d’une guerre fratricide entre partisans de la réplication physique et ceux de la réplication synthétique en matière d’élaboration d’ETF (exchange-traded funds), la maison française qui affiche 35 milliards de dollars sous gestion voit, sur la période de janvier à mai 2012, ses parts de marché se réduire de 0,3 % (-2,7 milliards). Pour mémoire, l’an dernier à la même époque, les actifs sous gestion pour ses seuls ETF atteignaient 54,5 milliards de dollars.

Les ETP obligataires plébiscités

Depuis janvier, 341 ETP ont été lancés, représentant 15,3 milliards de dollars sous gestion, les dix premiers produits pesant pour 71 % des actifs gérés. Parmi eux, six sont cotés en Asie-Pacifique, deux en Europe et deux autres aux Etats-Unis.

Les collectes nettes à destination des ETP obligataires ont atteint un record historique avec une croissance de 148 % sur les cinq premiers mois de l’année par rapport à la même période 2011, portant ces flux à 36,5 milliards contre 14,7 un an plus tôt. En résumé, l’étude de Blackrock indique que les ETP obligataires attirent des flux entrants depuis dix-sept mois consécutifs. Les produits exposés aux marchés émergents suivent la même tendance, dans des proportions moindres : 8,3 milliards de dollars contre 3,3 milliards. Un bond dû entre autres au lancement de deux ETF enregistrés en Chine et répliquant pour la première fois les actions de Shanghai et de Shenzhen.

A lire aussi