ETP - Décollecte au mois de mars en Europe, une première depuis avril 2012

le 02/05/2013 L'AGEFI Hebdo

Actions européennes en berne

Pour la première fois depuis le mois d’avril 2012, les ETP (exchange-traded products) cotés en Europe ont globalement décollecté au mois de mars, affichant des retraits de 292 millions de dollars, selon les chiffres fournis par BlackRock. Au total, les ETP européens pèsent 373 milliards de dollars et sont au nombre de 2.138 (contre 2.105 en mars 2012). Ailleurs dans le monde, la tendance reste en revanche positive. Les Etats-Unis ont collecté 17,8 milliards de dollars et l’Asie-Pacifique 3,7 milliards.

Le Vieux Continent a logiquement été plus frappé que les autres régions du globe par les sorties importantes observées sur les fonds d’actions européennes. Au total, plus de 2,3 milliards de dollars se sont échappés de cette gamme de produits au mois de mars, dont plus de 1,8 milliard pour les seuls fonds cotés en Europe. Dès lors, alors que les Etats-Unis profitaient à plein de la bonne santé de leurs marchés financiers (les ETP actions américains y ont collecté plus de 15 milliards de dollars en mars), l’Europe, affectée en outre par la mauvaise passe des ETP de matières premières (-un milliard de dollars), ne pouvait espérer afficher une collecte positive à la fin du mois.

Seuls les fonds obligataires, portés par les obligations d’Etat (+544 millions) ont apporté leur lot de réconfort avec des entrées de 810 millions de dollars. Au total, ce mauvais mois de mars s’inscrit logiquement dans la suite d’un mois de février mitigé qui avait vu la collecte fondre de 6,6 milliards de dollars en janvier à 1,4 milliard de dollars.

Bon premier trimestre

Sur l’ensemble du premier trimestre, l’industrie des ETP affiche néanmoins des résultats flatteurs. Elle a collecté 70,1 milliards de dollars dont 7,5 milliards en Europe. Les actions des marchés développés ont été largement privilégiés (+60,5 milliards de dollars), les actions américains comptant pour plus de la moitié de cette collecte (+37,3 milliards). Le Japon et sa politique monétaire volontariste ont également été plébiscités, avec des entrées de 8 milliards de dollars.

A noter également la part prépondérante des produits court terme dans les fonds obligataires : ils en ont représenté 81 % de la collecte, soit 9,4 milliards de dollars.

En Europe, iShares (détenu par BlackRock) place six de ses ETP dans les dix fonds les plus performants en termes de collecte, avec des sous-jacents obligataires (souverains et high yield) et actions japonaises, des thématiques prisées des investisseurs. Ensemble avec Credit Suisse (leur rapprochement a été annoncé), ses parts de marché s’élèvent à 43,8 % en Europe… Vanguard et son ETF (exchange-traded fund) S&P 500 à 0,9 % de TER (coût de détention annuel) affiche un gain de 388 millions d’euros, tandis que Source réussit à collecter un milliard de dollars avec son ETF Dollar Short Maturity.

A lire aussi