ETP La croissance de la collecte ralentit en Europe

le 14/03/2013 L'AGEFI Hebdo

Bilan mitigé

Freinée notamment par les mauvaises performances des fonds exposés aux matières premières, la croissance de la collecte des ETP (exchange-traded products) en Europe a ralenti au mois de février, selon les chiffres fournis par BlackRock. Toujours positive, à 1,4 milliard de dollars, elle est à comparer avec celle de 6,6 milliards au mois de janvier. Au total, le marché européen des ETP pèse 375 milliards de dollars. Au niveau mondial, il reste au-dessus de la barre des 2.000 milliards de dollars franchie en début d'année, à 2.037 milliards.

La collecte sur les produits liés aux obligations a été similaire à celle de janvier avec un gain d'un milliard de dollars mais ses composantes ont changé : très en vogue en tout début d’année, lehigh yield a souffert, tandis que le monétaire s'est refait une belle santé pesant à lui tout seul quasimentl la moitié de la collecte obligataire. Du côté des actions, le démarrage en trombe observé en janvier s’est calmé. La collecte, de 4,9 milliards de dollars en janvier, a atteint 1,5 milliard en février. A noter la chute des investissements sur les marchés émergents, passés d'une collecte de plus de 1,3 milliard de dollars en janvier à une décollecte de 255 millions.

Sur le marché des ETP liés aux matières premières, on observe une décollecte nette de près de 1,3 milliard de dollars, une contre-performance due aux sorties observées sur les ETF (exchange-traded funds) or.

A noter la bonne performance des ETF de volatilité minimum en ce début d’année 2013. Sur les deux premiers mois de l’année, ils ont attiré en moyenne près de 926 millions de dollars par mois au niveau mondial contre 416 millions en 2012, et ce malgré des conditions de marché qui ne jouent pas en leur pleine faveur (en 2012, la plupart des stratégies de faible volatilité ont sous-performé les marchés). Preuve que les investisseurs considèrent de plus en plus ce type de produit sous un angle stratégique.

iShares en tête

Au niveau des fournisseurs d’indices, iShares (détenu par BlackRock) tient le haut du pavé avec une collecte de 1,5 milliard de dollars (soit plus que la collecte européenne globale, de nombreux autres fournisseurs ayant enregistré une décollecte). Db x-trackers enregistre également une collecte légèrement positive. Le reste des principaux fournisseurs d’ETP sont dans le rouge en février. Aux Etats-Unis, la répartition de la collecte entre les leaders se fait de manière plus homogène et ne peut que renforcer le sentiment déjà bien présent dans les esprits qu’une consolidation du secteur serait la bienvenue en Europe.

A lire aussi