L'avis de... Jean-Tristan Parodi, responsable de la multi-gestion pour comptes propres de la Caisse des dépôts et consignation

«Les ETF offrent un large choix d’investissement»

le 13/02/2014 L'AGEFI Hebdo

Dans le cadre de la gestion des comptes propres de la CDC, une partie du portefeuille est investie sur des actions internationales. Quelle part représentent les ETF ?

Sur cette allocation, environ 80% est investi en gestion passive pour des raisons de contrôle des coûts et du risque actif. Les ETF en représentent en moyenne environ la moitié. Ils sont choisis parmi toute la palette indicielle lorsque nous jugeons qu’ils sont les véhicules les plus efficaces. Les ETF peuvent être soit intégrés au cœur de notre portefeuille indiciel soit être utilisés de manière plus tactique pour aller chercher de la performance. Dans le premier cas, ce sont des lignes qui ont vocation à rester à long terme dans le cadre d’une gestion classique d’actif-passif. Les ETF nous offrent alors des expositions aux grands indices comme le S&P 500 ou le Topix. Les expositions tactiques sont nettement plus petites et courent sur des durées de 3 à 6 mois généralement. Les produits sont plus ciblés. Il peut s’agir d’un ETF permettant d’investir sur un secteur en particulier ou sur un pays, comme le Pérou ou la Thaïlande.

Pourquoi recourir aux ETF ?

Pour des raisons de coût d’abord. Des ETF cotés aux Etats-Unis permettent aujourd’hui d’accéder au S&P 500 pour 7 points de base par exemple. En passant par un fonds dédié ou un mandat, vous ne serez pas sur ces sommes-là, surtout en incluant les frais administratifs, à moins d’avoir une taille très importante. La flexibilité est également beaucoup plus importante. Ensuite, les ETF offrent un large choix d’investissement et une granularité qu’il est difficile de trouver ailleurs. Enfin, ils permettent parfois, grâce au marché secondaire, d’améliorer la liquidité du sous-jacent (par exemple sur les pays émergents où l’achat du panier d’actions est onéreux).

A lire aussi