Etats-Unis, le « fiscal cliff » est entré dans sa deuxième phase

le 07/03/2013 L'AGEFI Hebdo

Acte II. Le deuxième acte du « fiscal cliff » (le premier acte s'est clos le 31 décembre dernier) se fera en trois temps. Le premier a eu lieu le 1er mars avec les réductions automatiques de dépenses (« sequestration ») pour un montant de 85 milliards de dollars. Le séquestre est la suppression pure et simple de lignes de crédit. La deuxième étape, explique Alexandra Estiot, économiste à BNP Paribas, est la « continuing resolution » qui arrive à expiration le 27 mars. Cette procédure se substitue aux lois d'appropriation qui autorisent les agences gouvernementales à dépenser les sommes qui leur sont allouées une fois le Budget voté. Elles permettent le bon fonctionnement de l'Etat si le Budget prend du retard ou n'est tout simplement pas voté. Si cette procédure s'arrête, on assiste à un « shutdown », c'est-à-dire la fermetures des services publics à l'exception de la police, des pompiers ou de l'armée. Toutefois, les retraites sont versées et les intérêts de la dette honorés. Troisième temps, le relèvement du plafond de la dette ; la suspension temporaire actuelle prenant fin le 19 mai. Les débats sur le plafond vont donc reprendre avec le printemps.

A lire aussi