Espoirs et réticences

le 03/02/2011 L'AGEFI Hebdo

Michel Cicurel, président du directoire de la Compagnie Financière Edmond de Rothschild

« La Chine a énormément d’argent. Parce que c’est un empire extrêmement fragile, il n’y a par exemple pas de sécurité sociale en Chine, c’est d’ailleurs pour cela que les Chinois épargnent autant » (www.bfm.fr, 19 janvier 2011)

Alain Caffi, fondateur et président de Ventech, société de capital-risque de Natexis

« La montée en puissance des BRIC* mais surtout l’émergence rapide d’une classe moyenne se sont traduites par des potentiels d’expansion sans précédent (…) avec des croissances à deux chiffres » (Le Monde, 25 novembre 2010)

Pierre-Yves Poirier, directeur associé chez Edmond de Rothschild Investment Partners

« Je ne vois pas de délocalisation de capitaux. Car au début, on découvre un eldorado, mais les rendements s’amenuisent. Et la proximité est essentielle » (Le Monde, 25 novembre 2010)

*Brésil, Russie, Inde, Chine

A lire aussi